fermer
BEAUTIFUL LIKE ERIKA…
6 novembre 2017

BEAUTIFUL LIKE ERIKA…

Erika Duparc est une des businesswoman les plus influentes de sa génération. À la tête d’une grande marque de PAP, elle répond à nos questions sur sa carrière ses objectifs mais surtout sur ses ambitions…

 

Bonjour Erika Duparc, nous vous recevons dans le cadre de votre couverture BTENDANCE de ce mois de novembre. Avant tout propos nous aimerions savoir comment vous vous portez ?

Je me porte bien et je suis heureuse de faire la couverture de ce mois de Novembre, mois de la mode mais c’est aussi le mois de mon anniversaire donc c’est un cadeau magnifique et je vous remercie pour cet honneur.

 

Pouvez vous nous parler de NIHAHSAH, d’où vous ait venu l’envie de créer une marque aussi inspirationnelle?

Vous savez, c’est dans les moments de décisions que notre destin prend forme et il faut toujours avoirs les moyens de ses ambitions.
Nihahsah c’est pour moi un grand challenge et je n’avais pas droit à l’erreur , je me le répétais sans cesse.
Il fallait que ce soit « the project » et donc étudier tous les paramètres qui entrent en jeux. Le plus important lorsqu’on décide de se lancer dans l’entreprenariat c’est d’avoir un but élevé et de se donner les moyens d’y parvenir.
J’ai mis mon coeur et mon âme dans cette aventure.
Nihahsah signifie « Princesse Noire » en Swahili.
Je suis originaire de la Guinée Conakry , du Fouta Djalon et petite mon père me surnommait ma  » princesse Peuhl ».
Je me suis donc inspirée de mon enfance et de cette femme et mère que je suis devenue.
Nihahsah c’est ma manière à moi de rendre un hommage à mes ancêtres, à mon Afrique
à l’histoire des Reines et Princesses qui ont marqué le continent de part leur détermination et leur courage et c’est aussi savoir mettre en exergue les beautés de l’Afrique et son héritage culturel .

Aujourd’hui vous êtes à la tête d’une « signature »internationale qui a réussi à s’imposer dans le monde de la mode, avez vous essuyez des échecs? Et comment en êtes vous arrivée à savoir si bien vous dépasser?
Mon but serait d’être à la tête d’une signature internationale en effet; je ne le suis pas encore car j’ai mes preuves à faire en tant que créatrice et beaucoup de chose à accomplir, mais je suis bien déterminée à le devenir.
La chose la plus facile c’est de prendre la décision d’agir, la suite n’est que ténacité.
Les peurs sont les tigres de papier!!!
A partir du moment où vous avez décidé de faire une chose, vous pouvez donc la réaliser.
Quel sont vos objectifs en vous lançant dans les accessoires et le prêt à porter de Luxe?
Le luxe c’est de repousser ses propres limites.
Chaque réussite commence par un rêve et faire de « Nihahsah  »  » le Luxe à l’Africaine » j’en ai rêvé.
Il y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va, donc je savais dès le départ qu’avec « Nihahsah  » c’était  » no limits » et l’accessoire est la définition de cet univers infini.
C’est l’Art de se parer, de ce bijoux et moi mon bijoux « fétiche  » c’est le Fameux  » « Carré de soie » Avec toute la magie et les mystères de l’Afrique qui le distingue des autres marques.
Mes collections sont racées, intemporelles et nomades.
Elles reflètent mes pensées, mes émotions, je retranscris ma vision de mon Afrique , les couleurs, le design, les imprimés, l’agencement  du moindre  petit détail, tout ceci regroupé dans une esquisse doit vous emporter dans le berceau de l’Afrique.

 

Quel conseil pourriez vous donner à ses jeunes entrepreneurs qui se lancent dans l’univers du textile?
Nous avons tous un don, du potentiel.
À tous ceux et celles qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat, prenez le temps de peser le pour et le contre, parce que, quand on rentre dans l’aventure, on a toujours en face, des plus expérimentés, des plus forts, des plus lourds! Mais le plus important c’est de garder les yeux fixés sur la ligne d’arrivée ,de cultiver son intelligence et de voir toutes les difficultés comme une solution.
Etre excellent ce n’est pas être le meilleur, mais c’est donner le meilleur de Soi et pour cela je vous conseille de faire un travail sur soi même , utiliser et faire ressortir ce qui se cache au fond de vous ,afin de pouvoir vous lever tous les matins avec des idées positives.
Soyez à la recherche de nouveautés, ne copiez pas, soyez l’original.

Quels sont vos fashion projects ?
J’entame ma 4 ème  année et pour l’instant je suis à fond dans les démarches de communication nationale et Internationale sur tous les plans.
Trouvez des points de ventes dans les plus grandes capitales tel est mon objectif aujourd’hui.
Je suis aussi ouverte à des propositions de contrat de franchise.
J’ai de belles collections à proposer et je tourne autour d’une centaine d’articles.

Pour l’année 2018 je souhaiterai combiner ventes privées et au minimum participer à un  fashion show sur le plan international, mais tout cela se fera en fonction de mon planning et des opportunités qui s’ouvriront à moi.

Dernier point…qu’est qui vous décrit et décrit votre marque?
Je suis la Princesse Peuhl du Fouta, femme de caractère, influente , ambitieuse , vertueuse et très exigeante envers moi même; Cela décrit aussi ma marque ou l’élégance et l’originalité sont les mots clés.

Photographe: ORONCE HOUNKPONOU

D.A: PATRICK EDOOARD KITAN

MUA: DANIEL BAMA

Mannequin: BOUBACAR TRAORÉ (Kwayo Model)

Tenues et accessoires: Nihahsah

46B635B5-AEB6-4028-AF83-3833EE8127E8

C73DD21A-91CA-4AC5-A4F6-4DDE6772528D

3EC24904-A880-4AAF-99FE-F672E29819AC

8C4B61E7-4832-4D90-A98F-1AA3D4F80136

F5AC9685-0D33-4742-9AEB-7749CD488EE7

9E17495C-01C4-45AF-ABED-BBBB8C018389

IMG_1833

FEUILLET

64FB79F9-7E33-4533-8B3B-852A7A51D18F

LES TOP 10 DE LA MODE !!

Laisser un commentaire