fermer
SIMPLE LIKE YVIDERO
22 septembre 20181Comment

SIMPLE LIKE YVIDERO

Actrice, Vloggueuse, influenceuse,businesswoman, femme de la culture, Yvidero fait partie de ces femmes qui œuvrent au développement de l’art en Côte d’Ivoire. Nominée pour le PRIX 35/35, nous avons pu la rencontrer il y a peu afin d’échanger avec elle sur son parcours et sa carrière qui évolue extraordinairement bien.

Yvidero bonjour, depuis plus de 2 ans tu as réussi à t’imposer dans le domaine de l’entertainmentavec brio… quel a été le déclic qui t’a poussé à faire toutes ces vidéos exceptionnelles?

86593B6C-164A-4999-87CD-EC00C2A63DFD

*Tout est parti d’une rigolade entre copines, je racontais une blague et une amie me filme et la balance… aujourd’hui nous connaissons la suite (rires).

Tes inspirations sont diverses et les sujets que tu abordes sont aussi différents les uns des autres, qu’est ce qui t’inspire ?

C53CBD38-CC60-4003-B99F-A789EEE94DEE

Généralement je m’inspire de tout ce qui m’entoure, de ce que moi même j’ai vécu, vu ou entendu. Parfois aussi je crée des histoires mais qui ne sont jamais loin de la réalité. 

2018 a été une super année pour toi, entre les pubs, la série Barbershop, et Kritikos, comment tu arrives à t’organiser?

 

La série Barbershop, je la tourne depuis 2017 du coup je peux dire que 2017 et 2018 ont été de très belles années pour moi tout en espérant que ça continue.

En ce qui concerne mon organisation aujourd’hui je ne travaille pas seule j’ai une équipe qui m’encadre. 

Faire de l’humour est une des choses les plus difficiles à faire… quelle est ta méthode s’il y en a une ?

DDCEBE41-3E60-489D-BA37-913D5B1F1A35

Je n’ai pas de méthode, je le fais de façon spontanée et naturelle. 

Comment tu perçois le milieu du spectacle ici en Côte d’Ivoire et celui de la diaspora… Quelle est ton analyse sur le sujet?

 

Bah vous savez avec le temps j’ai compris que les Africains en général aiment évoluer seuls et moi je déplore ça. Raison pour laquelle vous constaterez que je fais jouer mes amis avec moi pour aussi montrer leur talent. 

Au niveau de la diaspora c’est pareil du coup faut se battre tout seul créer des situations parler aux bonnes personnes et continuer de travailler sans relâche. 



À une époque, être artiste était une chose lucrative. Les pièces de théâtre étaient bondées, maintenant, on en compte moins dans l’année, beaucoup d’artistes sont laissés de côté et peu d’événements du même type cartonnent. Penses tu qu’il y ait une raison particulière? 

 

Selon moi le public n’aime pas la monotonie,  pratiquement toutes les pièces se ressemblaient. On avait pratiquement droit aux mêmes thèmes pareil pour les BONJOUR 2000 etc. Nos humoristes ne créent pas.

Ils viennent ils racontent des blagues souvent prises sur Facebook et chaque année c’est comme ça, à un moment ça va saouler.

A quoi devons nous nous attendre te concernant pour cette rentrée? Un spectacle, un film, une série ? Dit nous !

E4A1FBFD-BD92-4981-A97C-49AC2A6DDB97

Eh bien KRITIKOS revient, un spectacle en écriture,  une nouvelle série bientôt tournée… et puis pourquoi pas UN BÉBÉ  (rires)

Merci Yvi.

On s’fait la bise !

PHOTOGRAPHE: TONY SANT’ANNA

LIEU: BAO CAFÉ

MUA: TYTY SHU

TENUES: ME WE

 

FA78089E-93D5-480D-84E6-8634608159FC

TONY ON FIRE !

A0BFA774-C729-4D60-862E-DC7C735C9E5D

FANTA & SABINE, THE QUEENS OF STYLE

Laisser un commentaire